Académiciens

Auguste Deschamps

 

 

Retour aux membres

 

 

 

Présentation
Retour au sommaire du site ASMP - Académie des Sciences Morales et Politiques
Retour sommaire

AUGUSTE DESCHAMPS
(Henrichemont, Cher, le 21 janvier 1863 ; Henrichemont, Cher, le 27 octobre 1935)

Élu le 13 décembre 1919, dans la section Économie politique, Statistique et Finances,
au fauteuil laissé vacant par le décès de Paul BEAUREGARD.

Fauteuil n°4


Juriste et économiste.

Carrière

— 1889. Docteur en droit. — 1890. Agrégé des Facultés de droit. — 1890-1896. Professeur d’économie politique générale et d'histoire des doctrines économiques (1895) à la Faculté de Lille. — 1896-1934. Professeur suppléant d'économie politique, d'histoire des doctrines politiques (1897), puis titulaire de la chaire d’histoire des doctrines économiques (1902) à la Faculté de droit de Paris. — 1897-1900. Professeur de législation commerciale, maritime et industrielle à l'École des Hautes Études commereciales (Paris). — 1912-1923. Chargé de cours d’économie politique au Conservatoire national des Arts et Métiers (Paris).


Principales publications :

  • 1889 - Du rapport des dettes.
  • 1889 - De la responsabilité civile des incapables (thèse de doctorat).
  • 1907 - Sur l’expression locare operas et le travail comme objet de contrat à Rome.
  • 1911 - Les caractères généraux fondamentaux de la mutualité.
  • 1917 - Régime normal et régime de guerre des inventions et des brevets en France.

  • Collaboration à l’Annuaire de Législation française, à la Revue internationale de l’Enseignement, à la Réforme sociale, au Journal des Économistes et à la Revue d’Histoire économique et sociale.


Biographie et bibliographie :

  • Notices biographiques et bibliographiques. Membres titulaires et libres, associés étrangers (1er juillet 1930)..., Paris, Académie des Sciences morales et politiques, 1930, p. 130 à 132.

  • Notice sur la vie et les travaux d’Auguste Deschamps, par E. Allix, Publications de l’Institut de France, 1937, n° 8, 43 p.

  • Institut de France. Le second siècle, 1895-1995, t. I, sous la direction de Jean Leclant, Institut de France, 1999, p.  402.