Académiciens

Jacques Leprette

 

L'académicien

Carrière

Oeuvres

Travaux académiques

 

Nouvelle recherche

Présentation
Retour au sommaire du site ASMP - Académie des Sciences Morales et Politiques
Retour sommaire

Carrière

Enarque, licencié ès lettres, diplomé de l’Ecole libre des Sciences politiques et docteur en droit, Jacques Leprette a été tout d’abord volontaire dans la Légion étrangère, puis a participé aux combats de la Seconde Guerre mondiale avant d’être affecté au ministère des Affaires étrangères (1947) comme secrétaire puis conseiller au secrétariat général du Conseil de l’Europe (1949-1952), puis chef de la division politique du gouvernement militaire français à Berlin (1952-1955), premier secrétaire, puis deuxième conseiller à Washington (1955-1959), puis chef du service des affaires de la Communauté (1959-1960), puis sous-directeur des affaires africaines et malgaches au ministère des Affaires étrangères (1961).
Ambassadeur en Mauritanie (1961-1963), il devient directeur du service de liaison interministérielle pour l’information au ministère de l’Information (1964-1966), puis ministre conseiller à Washington (1966-1971), chef du service des Nations-Unies et organisations internationales à la direction des affaires politiques du Quai d’Orsay (1971-1975), puis directeur adjoint des affaires politiques (1975-1976), puis ambassadeur, représentant permanent de la France au Conseil de sécurité et chef de la mission permanente française auprès des Nations-Unies à New York (1976-1982).
Ambassadeur, représentant permanent de la France auprès des Communautés européennes (1982-1985), il est élevé à la dignité d’ambassadeur de France en 1984; depuis il a été chargé de la préparation du premier Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement des pays francophones (1986), puis a été vice-président du Comité du suivi des pays ayant en commun l’usage du français et vice-président du Comité préparatoire du Sommet du Québec (1987), avant de représenter la France à la Commission des droits de l’homme des Nations-Unies (1987-1990)
Il a également été membre de la Commission nationale consultative des Droits de l’homme (1989-1999) et appartient au Conseil supérieur de l’Agence France-Presse, depuis 1995.