Grands Prix

 

Prix et Médailles

Prix à concourir


Prix et
fondations
Retour au sommaire du site ASMP - Académie des Sciences Morales et Politiques
Retour sommaire

Prix Choucri Cardahi

Le prix Choucri Cardahi a été créé en 1997 par Pierre Cardahi, correspondant de l'Académie, en mémoire de son père, qui fut également correspondant de cette Compagnie.

Ce prix annuel est destiné à récompenser l'auteur d'un ouvrage ou d'une œuvre dans son ensemble, écrite en langue française, ayant traité de façon particulièrement brillante un sujet de droit international, de philosophie du droit ou de morale. Il pourra également être décerné à toute personne morale ayant œuvré dans ces domaines.

Le jury

Son jury est composé des membres de la Section "Législation, droit public et jurisprudence" de l'Académie.


Prochaine attribution :

Prix et médailles à concourir (2016)



Les lauréats

Depuis sa création, le prix a été attribué à:

  • 2015 - Guillaume Drouot pour sa thèse de doctorat, soutenue à l'Université Paris Panthéon-Assas, La retroactivité de la jurisprudence. Recherche sur la lutte contre l'insécurité juridique en droit civil.

  • 2014 - Robert Kolb pour son ouvrage La Cour internationale de Justice, Paris (Pedone), 2014.

  • 2013 - Julian Fernandez et Xavier Pacreau (sous la direction de), Statut de Rome de la Cour pénale internationale. Commentaire article par article, Paris (Pedone), 2012, 2 volumes.

  • 2012 - Philippe Malaurie pour l'ensemble de son oeuvre.

  • 2011 - 10 000 euros partagés à parts égales entre :
    • Benoît de Boysson, pour sa thèse Mariage et conjugalité. Essai sur la singularité matrimoniale, soutenue le 27 octobre 2010 (Lyon III).
    • Julian Fernandez, pour son ouvrage La politique juridique extérieure des États-Unis à l'égard de la Cour pénale internationale, Paris (Pedone), 2010.

  • 2010 - prix non attribué.

  • 2009 - 15 000 euros partagés à parts égales entre trois docteurs pour la publication de leur thèse :
    • Christophe Quézel-Ambrunaz pour sa thèse Essai sur la causalité en droit de la responsabilité civile, soutenue en 2008 à l'Université de Savoie ;
    • Catherine Sévely-Fournié pour sa thèse Essai sur l'acte juridique extinctif en droit privé français. Contribution à l'étude de l'acte juridique, soutenue en 2008 à l'Université de Toulouse 1 ;
    • Adélie Pomade pour sa thèse La société civile et le droit de l'environnement. Contribution à la réflexion sur les sources et la validité des normes juridiques, soutenue en 2009 à l'Université d'Orléans.

  • 2008 - 15 000 euros partagés à parts égales entre trois docteurs pour la publication de leur thèse :
    • Charlotte Goldie-Genicon pour sa thèse Contribution à l'études des rapports entre le droit commun et le droit spécial des contrats, soutenue le 8 décembre 2006 (Paris II) ;
    • Aurélien Colson pour sa thèse Secret et transparence envers des tiers en négociation. Contribution à une histoire de la négociation internationale, soutenue le 14 mai 2007 (Paris V - Kent) ;
    • Mathieu Touzeil-Divina pour sa thèse Le doyen Foucart (1799-1860), un père du droit administratif moderne, soutenue le 22 mai 2007 (Paris II).

  • 2007 - 15 000 euros partagés à parts égales entre trois docteurs pour la publication de leur thèse :
    • Thomas Piazzon pour sa thèse sur La sécurité juridique ;
    • Laurent Eck pour sa thèse sur L'abus de droit en droit constitutionnel ;
    • Frédéric Danos pour sa thèse intitulée Propriété, possession et opposabilité.

  • 2006 - 15 000 euros partagés à parts égales entre trois docteurs pour la publication de leur thèse :
    • Alexis Zarca pour sa thèse sur L'égalité dans le droit français de la fonction publique ;
    • Fanny Luxembourg pour sa thèse intitulée La déchéance des droits, Contribution à l'étude des sanctions civiles ;
    • Aline Humbert pour sa thèse intitulée La mutation de l'office du juge français. Réflexions sur l'influence du droit d'origine externe sur la fonction juridictionnelle.

  • 2005 - L'association Les Amitiés francophones, présidée par M. Bernard Dorin, pour son action en faveur de la Francophonie

  • 2004 - Fondation Pharès Zoghbi (Beyrouth) pour son action en faveur de la Francophonie.

  • 2003 - Forum franco-roumain de la Fondation nationale pour la Science et l'Art de Roumanie pour l'ensemble de son action.

  • 2001 - Faculté de droit et sciences politiques de l'Université Saint-Joseph de Beyrouth

  • 2000 - Académie de Droit international de La Haye pour l'attribution de bourses à des étudiants francophones.

  • 1999 - Société de Législation comparée pour l'ensemble de son action.

  • 1998 - Institut international de Droit d'expression et d'inspiration françaises (I.D.E.F.).

  • 1997 - M. Ibrahim Fadlallah