Communiqués

 

 

Vie de
l'académie
Retour au sommaire du site ASMP - Académie des Sciences Morales et Politiques
Retour sommaire
mardi 24 février 2008

Élection du professeur Georges-Henri Soutou

comme membre titulaire de l’Académie
au fauteuil laissé vacant
par le décès de Raymond Barre


L’historien Georges-Henri Soutou a été élu membre de l’Académie des Sciences morales et politiques, en section Histoire et Géographie, au fauteuil laissé vacant par le décès de Raymond Barre (élection en séance le 8 décembre 2008 ; décret d’approbation paru au JORF du 24 février 2009).

Le professeur Soutou est l’un des plus éminents spécialistes de l’histoire des relations internationales. Né en 1943, agrégé d’histoire et docteur d’Etat, il a enseigné à l’Université d’Angers puis à la Sorbonne (Université Paris IV), de 1978 à 2008, comme maître de conférences puis comme professeur, titulaire de la chaire d’histoire des relations internationales.

Après une thèse de doctorat d’Etat sur la Première guerre mondiale (L’Or et le Sang. Les buts de guerre économiques de la Première guerre mondiale, Fayard, 1989), il se spécialise sur l’histoire les relations franco-allemandes depuis 1945 (L’Alliance incertaine. Les rapports politico-stratégiques franco-allemands, 1954-1996, Fayard, 1996) et sur l’histoire de la Guerre froide (La Guerre de Cinquante Ans. Les relations Est-Ouest 1943-1990, Paris, Fayard, 2001). Ses ouvrages s’imposent dès leur parution comme des références, grâce à une méthode historique d’une grande rigueur et une connaissance approfondie des archives diplomatiques de nombreux pays.

Plus récemment, Georges-Henri Soutou a publié une synthèse sur l’histoire de l’Europe de 1815 à nos jours (PUF, 2008) où il montre que le « système européen » entre les Etats d’Europe ne date pas de la construction européenne actuelle, mais qu’il a existé des structures originales des relations internationales, tels que le « concert européen » du XIXe siècle.

Traditionnellement, les « chefs de file » de l’histoire des relations internationales en France, d’Albert Sorel à Pierre Renouvin, Jean-Baptiste Duroselle et désormais Georges-Henri Soutou, siègent à l’Académie des Sciences morales et politiques.

L’ancien Premier ministre Raymond Barre, décédé le 25 août 2007, avait été élu à l’Académie en 2001 au fauteuil d’Alain Peyrefitte.